Choisir son propriétaire

Bien choisir… Son propriétaire

Pour bien choisir son locataire, il existe pléthore de conseils. Mais dans la situation inverse, comment faire pour bien choisir son propriétaire ? Voici quelques conseils de bon sens, avant de vous engager pour plusieurs années !

Vous pensez avoir trouvé l’appartement idéal ? Le rêve peut vite se transformer en cauchemars si vos relations avec votre propriétaire se dégradent. On donne souvent des conseils aux bailleurs pour les aider à choisir le bon locataire. Mais la relation propriétaire-locataire n’est pas unilatérale, et certains d’entre eux peuvent vite faire de votre vie, un véritable enfer.

Évitez certains profils de propriétaire

Lors de la visite du logement, vous aurez l’occasion d’observer le comportement de votre peut-être futur-e propriétaire. Profitez-en ! Certains éléments doivent vous mettre la puce à l’oreille :

  • la personne est débraillée ou a un comportement inadapté : inutile d’expliquer pourquoi, prenez simplement vos jambes à votre cou.
  • elle semble vouloir en finir rapidement, ne prend pas le temps de discuter avec vous : c’est peut-être qu’il ou elle est pressé, que vous ne lui « plaisez » pas (lire : La discrimination à la location) ou c’est peut-être aussi que cette personne s’en fiche et ne s’intéresse qu’à l’argent qui entrera !
    Si tel est le cas, que se passera t-il en cas de problèmes dans le logement, votre bailleur, qui en reste responsable, sera t-il joignable ?
  • Elle vous pose des questions très personnelles ou fait des remarques inadaptées : au contraire, vous trouvez cette personne un peu trop collante. Pire encore, elle vous raconte à quel point ses relations avec son précédent locataire étaient exécrables. Elles vous pose des questions très personnelles, vous raconte sa vie… Courage, fuyez.

Vérifiez qu’il ou elle connaisse bien les lois et les décrets

Un bailleur a l’obligation de connaître les lois et décrets applicables dans la location de bien immobiliers. Votre bailleur doit savoir à minima quelles sont les documents à joindre au contrat de location, quelles pièces demander pour un dossier de demande de logement, quels sont ses droits ET ses devoirs, et quels sont les vôtre.

Sachez par exemple, que le propriétaire ne peut pas vous demander de somme pour réserver un appartement. ne peut pas vous faire payer en totalité l’édition d’un contrat de bail ou vous faire payer l’état des lieux si celui-ci a été réalisé à l’amiable et de façon contradictoire (lors de la remise des clés par exemple). Si quelque chose vous paraît suspect, vérifier si cela est bien correct.

Vérifiez tous les documents avant la signature du bail

via GIPHY

Votre futur-e propriétaire doit, avec le contrat de location (ou contrat de bail), présenter des documents obligatoires : le dossier de diagnostique technique, l’État des lieux, la liste des charges récupérables, etc. Vous devez vérifier que toutes les pièces soient conformes, qu’il ne manque rien. Si tel n’est pas le cas, exigez les documents en question avant de signer le bail.

Informez-vous sur la personne

Vous avez toujours rêvé de jouer à l’inspecteur Derrick, non ? Nous allons vous montrer quelques astuces qui vous permettront de vérifier si votre (futur-e) propriétaire est solvable et compétent. Cela vous permettra de savoir si en cas de problèmes, il ou elle pourra faire face (faire réaliser les travaux éventuels à sa charge, vous rendre votre dépôt de garantie après votre départ, être réglo concernant le décompte des charges…)

  • Demandez les coordonnées du précédent locataire si celui-ci a déjà quitté le logement, parlez également aux voisins. Ainsi, vous pourrez vous renseigner sur le déroulement de la période locative et les relations entretenues avec le propriétaire et de l’ambiance générale avec ce dernier. Ces informations ne sont pas à considérer seules, mais elles peuvent vous aiguiller.

propriétaire

 

Dans la majorité des cas, les relations entre propriétaire et locataire se déroulent correctement, tant que chacun respecte ses obligations. Dans le cas contraire, vous pouvez contacter les commissions départementales de conciliation, le réseau des Agence départementales pour l’information sur le logement (ADIL) ou les associations de consommateurs agréées qui sauront vous guider en cas de soucis rencontrés. Vous trouverez les coordonnées de ces organismes dans l’article : En cas de litige.