Nevers ville

Nevers : « Je l’aime, je reste ! »

Jeudi 29 juin, Nevers Agglomération lance sa première opération intitulée « Je l’aime, je reste ! » dont l’objectif est d’ancrer les nouveaux salariés et leurs conjoints dans le territoire nivernais.

Nevers Agglomération multiplie les actions qui ont pour but de faciliter la vie et l’intégration des primo-arrivants. Après l’opération « Pose ta valise à Nevers !« , l’agglomération lance « Je l’aime, je reste !« , une demi-journée dédiée à la découverte du territoire nivernais ainsi que de la Nièvre. Elle propose également un atelier job-dating (entretiens de pré-recrutement) en partenariat avec les entreprises privées et publiques présentes ce jours-là (Véolia, Centre hospitalier de l’agglomération de Nevers, Polyclinique du Val de Loire…) :

« Vous arrivez à Nevers Agglomération ? Votre conjoint recherche un emploi ? Vous souhaitez découvrir le territoire ? Rejoignez-nous le Jeudi 29 juin 2017 à l’INKUB à Nevers de 10h-à 14h Rendez-vous d’information (information culture, sport, école, enseignement, formation, loisirs.) et Job dating »

Cette action entre dans le cadre de leur mission de développement économique, en promouvant l’attractivité du territoire (culture, loisirs, cadre de vie…) et sa dimension humaine. Elle est vouée à être reconduite chaque année.

Pourquoi Nevers propose ces actions ?

Cité ducale et belle ville historique à taille humaine, elle souffre malgré ses qualités, d’un défaut d’attractivité. La population, après une forte croissance jusqu’au milieu des années 1970, ne cesse de baisser. Les commerces du Centre-Ville ferment les uns après les autres, ce qui donne une impression de ville fantôme. Le taux de vacance (de logements vides) est important (14,5%) à Nevers et dans la Nièvre, un taux qui a presque doublé en 3 ans. Il est bien supérieur à la moyenne régionale et nationale.

habitants Nevers

Pour faire face à ce déficit de population et de commerces, Le Conseil départemental et l’Agence de développement touristique de la Nièvre ont lancé, en octobre 2016, une campagne de consultation auprès de la population afin de connaître l’image qu’ils ont du département. Ils peuvent depuis, travailler sur de nouvelles orientations en terme de communication et de marketing.