rentrée 2017 logement

Rentrée 2017: ce qui change pour le logement

Cette rentrée 2017 est riche en annonces politiques concernant le logement. Plusieurs mesures doivent être prises dans les semaines et les mois qui viennent. Nous avons fait le tour des modifications qui peuvent vous concerner directement, que vous soyez locataire ou propriétaire.

Baisse des aides au logement dès le mois d’octobre

Cette mesure dont on a beaucoup parlé durant l’été et qui a été vivement critiquée sera effective dès le 1er octobre 2017. Tout le monde est concerné, que vous soyez étudiant-e-s, employé-e-s, retraité-e-s.

Cette baisse de 5 euros par foyers des aides au logement, fait suite à une réforme d’économie budgétaire, laquelle aurait été décidée sous le quinquennat précédent et qui n’avait pas encore été appliquée, selon le ministère de la Cohésion des Territoires.

Les APL bénéficient à 6,5 millions de ménages français, dont 800 000 étudiants, une aide qui coûte 18 milliards d’euros par an à l’Etat. Cette baisse de 5 euros par mois et par foyer représenterait alors une économie mensuelle de 32,5 millions d’euros, selon le site Seloger.com.

Suppression de la taxe d’habitation en 2018

Bonne nouvelle pour de nombreux français, cette mesure de suppression totale de la taxe d’habitation devrait être intégrée au projet de loi finance de 2018.

Elle aura été très critiquée, notamment par les communes et les communautés d’agglomération, lesquelles redoutent un important manque à gagner. Cependant, le président de la République, M. Macron, leur a assuré que ces sommes seraient compensées en totalité par l’État.

La suppression de la taxe d’habitation devrait prendre la forme d’un dégrèvement, c’est alors l’Etat qui se substituera au contribuable.

Primo-accédants : encore quelques mois pour profiter du PTZ

Si vous désirez acquérir un logement, il vous reste 4 mois à partir de la rentrée pour bénéficier du prêt à taux zéro dans les conditions actuelles qui sont particulièrement avantageuses. En effet, on ne sait pas encore s’il sera reconduit dans les mêmes termes en 2018.

Le PTZ (prêt à Taux Zéro) est attribué aux primo-accédants sans aucun taux d’intérêt, valable pour l’achat d’une résidence principale dans l’ancien ou dans le neuf, est accordé sous conditions de ressources et selon la zone dans laquelle vous achetez votre logement.

Le territoire a été découpé en 4 zones allant de la plus à la moins tendue, et les plafonds de ressources sont déterminés selon la composition du foyer. Par exemple, Dijon est en zone B1 et Chalon-sur-Saône est en zone B2. Vous trouverez plus d’informations sur les montants et les plafonds de ressources en fonction des zones, ainsi qu’un simulateur sur le site du Service public.

 

Image de couverture : Freepik.com